Émilise Lessard-Therrien quitte ses fonctions de co-porte-parole féminine de Québec solidaire

TMI Newsdesk
6 Min Read


La co-porte-parole de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, a annoncé lundi sa démission dans une lettre publiée sur son compte Facebook, indiquant que «quatre mois à peine ont suffi à m’épuiser. Complètement».

«Je suis partie en arrêt de travail fin mars, les deux genoux à terre, l’élan freiné», peut-on lire dans la publication. 

  • Écoutez la rencontre politique avec Yasmine Abdelfadel et Marc-André Leclerc via QUB :

Mme Lessard-Therrien a indiqué avoir brigué le poste de porte-parole pour défendre une vision du parti qui ne se laisse pas balayer par «les habituels compromis, les calculs d’image et les indicateurs de votes», a-t-elle écrit. 

Mais à titre de co-porte-parole de Québec solidaire (QS), l’ex-députée a déploré avoir en vain «[essayé] d’insuffler un nouveau souffle au parti, ou enfin, un souffle qu’il possédait avant», sans pouvoir influer sur la machine solidaire déjà en marche.

«Les différentes visions se sont entrechoquées, me paraissant difficilement compatibles, grafignant au passage mes motivations profondes à être co-porte-parole de Québec solidaire», a relevé l’ex-députée solidaire.

«Comme un gel tardif sur des fleurs fraîchement écloses, mon enthousiasme naturel s’est vite flétri. Ma fougue en a pris un coup», a regretté l’ancienne députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue.

La jeune politicienne de 33 ans évoque un climat de peur après s’être fait gronder ou culpabiliser pour des prises de parole «sincères» ou des opinions selon son intuition développées devant les structures du parti.

«Je dois me rendre à l’évidence: il m’a été impossible de plonger mes propres racines dans la direction du parti, a tonné la fougueuse politicienne de gauche. La vision différente que je proposais s’est heurtée à un blocage organisationnel de QS créé pour faire de la politique autrement».

Aujourd’hui, la solidaire qui dit chercher à retrouver un nouveau souffle tout en restant fidèle à ses convictions de gauche et ses valeurs paysannes, veut désormais prendre soin de sa santé, d’où son départ de son poste de co-porte-parole de QS.

«Ma seule consolation, c’est de savoir que si je choisis de m’arrêter et de prendre soin de moi, ce n’est que pour mieux resurgir à vos côtés, dans un autre rôle, dans les luttes pour redonner le pays et la justice aux gens qui habitent ce territoire», a-t-elle conclu.

Le député Gabriel Nadeau-Dubois a réagi à la démission de sa co-porte-parole, dont il dit respecter le choix qui l’a toutefois attristé.

«Émilise a travaillé pendant des années à faire grandir Québec solidaire, pour que notre parti s’enracine dans tous les milieux et sur l’ensemble du territoire», a écrit le député solidaire sur son compte X.

«Après l’avoir côtoyée pendant quatre ans comme députée solidaire, j’étais vraiment content de l’avoir retrouvée comme porte-parole», s’est félicité M. Nadeau-Dubois qui espère la présence de Mme Lessard-Therrien au prochain Conseil national de QS.

De son côté, la présidente du parti, Roxane Milot, a reconnu qu’accueillir une nouvelle porte-parole qui n’était pas élue à l’Assemblée nationale «était tout un défi».

«À partir de l’élection d’Émilise à la fin-novembre et jusqu’à son arrêt de travail à la mi-mars, nous étions en période de transition, a-t-elle rappelé. Malgré les mises à pied que nous avons dû faire suite aux élections générales, la direction générale du parti et moi travaillions à réorganiser et à accroître ses ressources pour permettre à Émilise d’exercer son rôle dans les meilleures conditions possibles, malgré les défis logistiques et d’éloignement.»

«Par respect pour Émilise, les informations à propos du processus d’élection d’une nouvelle porte-parole féminine seront communiquées ultérieurement», a précisé Mme Milot.

Le premier ministre François Legault s’est également emparé de son compte X afin de lui souhaiter «bonne chance dans ses futurs projets».

«La politique est exigeante sur tous les plans de nos vies. Je la remercie pour sa contribution», a-t-il ajouté.





Source link

Share This Article
Leave a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *